13èmes assises nationales d’ALCS « La délégation des tâches pour mettre fin au VIH ».

Sur invitation de l’Association de lutte contre le Sida (ALCS) deux membres de SOS Pairs éducateurs ont pris par au 13èmes assises nationales de cette dernière qui se sont tenu du 10 au 12 janvier, ses, placées sous le thème «La délégation des tâches pour mettre fin au VIH». Cette rencontre, qui se tient deux ans après les dernières assises nationales de l’association, vise à examiner les nouveautés et avancées enregistrées dans le domaine de la lutte contre le VIH et les hépatites, que ce soit au niveau scientifique ou en matière d’action sociale de prévention et de lutte contre cette maladie. Il s’agit aussi de repenser la stratégie et les missions de l’ALCS dans la lutte contre ce fléau, selon une approche basée sur le droit à la santé et les principes universels des droits de l’Homme, indiquent les organisateurs. Intervenant lors de la séance d’ouverture de ces assises, tenue vendredi en présence notamment du Wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, le président de l’ALCS, Mehdi Karkouri, a mis l’accent sur l’importance du principe de délégation des tâches, recommandé depuis 2006 par l’OMS et consacré par la conférence internationale d’Addis-Abeba en 2008, et qui a prouvé son efficacité dans l’organisation des services de soins visant la lutte contre le SIDA. Ce principe met l’accent sur la flexibilité dans la délégation des tâches non seulement au personnel médical non spécialisé, mais également au personnel paramédical, aux cadres de santé (pharmaciens, techniciens de laboratoire et tout personnel intervenant dans les soins liés au VIH) et aux agents communautaires, y compris les personnes vivant avec le VIH. Pour M. Karkouri, la délégation des tâches permet de gagner du temps, améliorer le suivi des patients et surmonter la problématique du manque en ressources humaines et financières destinées à la lutte contre le Sida et les hépatites virales.